Description, causes et caractéristiques de l’autisme

Description, causes et caractéristiques de l’autisme

Un trouble du neurodéveloppement affectant les relations interpersonnelles

Selon des études internationales, les statistiques ne cessent d’augmenter au fil des années, près d’un enfant sur 100 souffre de troubles du spectre autistique (TSA). Les garçons seraient plus touchés par ces troubles, soit quatre fois plus que les filles.

Les TSA résultent d’anomalies du neurodéveloppement. Ils apparaissent précocement au cours de la petite enfance plus précisément durant les 36 premiers mois et persistent à l’âge adulte. Des signes peuvent apparaître dès les premiers mois de la vie mais peuvent aussi apparaitre après une période plus au moins longue de développement apparemment normal. Ils se manifestent par des altérations dans la capacité à établir des interactions sociales et à communiquer que ce soit de façon verbale ou non verbale, ainsi que par des anomalies comportementales, en particulier une réticence au changement, des paroles ou des gestes répétitifs et stéréotypés ainsi que des intérêts restreints. Les personnes souffrant de TSA sont souvent isolées et présentent des réactions sensorielles (visuelles, auditives, cutanées…) particulières.

Le neuroscientifique en cognition Laurent Mottron, chercheur à l’Hôpital Rivière-des-Prairies et au Centre d’excellence en troubles envahissants du développement de l’Université de Montréal explique que l’autisme n’est pas une maladie mais qu’il s’agirait plutôt d’une variation neurodéveloppementale qui est caractérisée par divers comportements sociaux et non sociaux.

Les causes de l’autisme sont encore mal connues. Mais la recherche s’enrichit de connaissances nouvelles et fournit peu à peu certaines réponses. Il n’y-a pas de cause unique mais probablement plusieurs causes différentes peuvent entraîner le développement des signes de l’autisme.

Plusieurs pistes sont étudiées pour déterminer les facteurs de l’autisme ainsi que leur éventuelle combinaison dont La génétique ; une prédisposition qu’il serait possible de retrouver au sein d’une même famille plusieurs personnes se situant à divers niveaux sur le spectre autistique. La neurobiologique cala proviendrait du système nerveux central. Un excédent de synapses dans le cerveau dû à un ralentissement d’un processus normal d’élimination au cours du développement. L’environnement plusieurs facteurs environnementaux pourraient être la cause (pollution, agents infectieux, métaux lourds, etc.). Cette étude pourrait démontrer que l’enfant serait normal à la naissance, mais qu’un ou plusieurs éléments déclencheraient l’autisme chez lui. 

Les caractéristiques des TSA peuvent changer au cours du développement de la personne aussi bien en nature qu’en intensité, et ce même à l’âge adulte.

Les signes et caractéristiques ainsi que certaines particularités sont généralement présentes dès le plus jeune âge. Cependant, les enfants souffrant de troubles moins sévères peuvent commencer à éprouver des difficultés au quotidien lorsque les relations sociales deviennent plus complexes.

La communication est l’une des principales caractéristiques liées aux TSA, un grand nombre de personnes autistes sont dites verbales donc parlent. Toutefois, certaines d’entre elles peuvent ne pas utiliser ce langage pour communiquer et utilisent par exemple l’écholalie qui est définie comme une tendance spontanée à répéter systématiquement tout ou une partie des phrases de l’interlocuteur, ce qui altère la qualité de la communication avec autrui. Souvent ces personnes communiquent de façon unilatérale, elles ne cherchent pas ou n’attendent pas de réponse en retour quand elles parlent. Elles peuvent aussi éprouver certaines difficultés à comprendre le langage surtout lorsqu’il s’agit de sous-entendu dans l’intonation de l’interlocuteur ou dans l’expression de son visage. De ce fait Les relations sociales sont également perturbées, des difficultés à établir le contact avec l’entourage dès le plus jeune âge et ne pas apprécier les contacts physiques. Ainsi différentes caractéristiques cognitives ou sensorielles affectent leurs relations. Les personnes qui se situent sur le spectre de l’autisme (TSA) ont aussi des Comportements, activités et intérêts particuliers ou répétitifs, elles présentent souvent certaines rigidités au quotidien et ont dans la plupart des cas, des intérêts particuliers, des stéréotypies motrices (comme tourner sur soi-même ou se balancer), des préoccupations répétitives, des routines dans le temps (faire les choses dans un certain ordre) ou dans l’espace (par exemple, toujours prendre le même chemin pour atteindre une destination donnée). Le moindre changement peut devenir une source d’angoisse et de confusion.